• The Game


    Si tout file entre nos doigts
    Les jeux qui nous tiennent
    Resteront toujours là.

    Nous avions commencé par des mots.
    Etrange pour un appel des corps aussi soudain et brutal.
    Nous expérimentions à nouveau l'écriture à distance.
    L'écriture des villes.
    Influencé par le trajet de nos chairs.

    Chaque mot exprimait une sensation.
    Un poil qui se hérisse, une douleur dans l'estomac, une larme à l'oeil.
    Ou une impression.
    De joie ou de déception.
    Mais jamais de colère.

    Chaque mot était douceur dans nos bouches.
    Dans nos oreilles et dans nos songes.
    Prononcé, il devenait juste et absolu.
    Ecrit, il était radical.
    Importance du geste.
    Beat - Screen - Word

    Puis, nous nous sommes échangés des mots qui ne nous appartenaient pas ou plus.
    Des mots que nous avions bannis lorsque nos corps avaient pleuré.
    Des mots que nous croyions réservés à tout jamais.

    Nous étions en quête du dernier.
    De l'ultime.
    Celui qui ne laissait aucune réponse.
    En vain.
    Car nous ne laissions aucun répit à nos carcasses fatiguées.
    Toujours en promenade.

    Lassés par l'utopie de notre projet, nous avions décidé de faire se rencontrer nos corps.
    Et le jeu continuait.
    Différemment.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :